Back to top

Le réseau de métier

Mathrice rassemble principalement les ASR des laboratoires de recherche en mathématiques. Depuis les années 2000, sous l’impulsion de ses membres actifs, mathrice fournit un cadre propice aux échanges et à l’entraide :

  • La liste mathrice est une liste technique permettant aux informaticiens d’échanger connaissances techniques et méthodologiques, expériences et points de vue. L’abonnement à la liste Mathrice se fait sur demande, à l’adresse admin @math. Cnrs. Fr. La liste Mathrice peut accueillir quelques “auditeurs libres”, c’est-à-dire des personnes extérieures aux laboratoires de maths, ou qui n’exercent pas directement le métier d’informaticien, mais qui ont une motivation forte à participer. Tout nouvel arrivant est invité à rester plutôt auditeur au début afin d’en appréhender le fonctionnement, puis à se présenter lors de son premier post. La règle du jeu est de ne pas faire dériver les débats vers des sujets étrangers à ce qui nous intéresse. En cas de dérive, des mesures peuvent être prises pour préserver le fonctionnement actuel du groupe, qui a trouvé sa vitesse de croisière et son équilibre social.

  • Les journées mathrice : Au travers d’exposés variés, ces rencontres semestrielles permettent aux participants de faire le point sur les tendances technologiques du moment, mutualisant ainsi la veille technologique de chacun. Elles permettent le partage de retours d’expériences. Au travers de travaux pratiques, chacun peut compléter ses savoirs-faire technologiques. Plus fondamentalement, les JM sont essentielles pour oeuvrer à l’homogénéisation des systèmes d’information des laboratoires de mathématiques, en maintenant les liens nécessaires à la cohésion de la communauté des informaticiens.

  • Les actions de formation : au rythme actuel d’une action tous les 2 ans dans le format d’Actions Nationales de Formation (soutenues par le SFIP du CNRS), elles permettent d’approfondir en théorie et en pratique un thème précis relatif au système d’information des laboratoires de mathématiques.

  • Entraide ponctuelle entre laboratoires : la cohésion des membres de Mathrice conduit naturellement à des coopérations ponctuelles et spontanées entre les informaticiens des laboratoires de mathématique.

  • Etats des lieux et conseil au niveau de l’informatique dans les laboratoires : ces actions peuvent été demandées par la direction de l’INSMI, et/ou la direction de l’entité concernée.